Budget participatif 2020 : Appel à projets pour notre Ville

Visuel 2.jpg

L’an passé, plus de 130 projets avaient été déposés sur la plateforme budgetparticipatif.issy.com, départagés ensuite par près de 1 700 votes du public. C’est ainsi qu’ont, par exemple, été installés des composteurs collectifs et les abris vélos et les bornes de gonflage que vous apercevez dans chacun des quatre quartiers de la Ville, comme les deux bibliothèques partagées, de nouveaux équipements sportifs (table de teqball, babyfoot connecté) ou encore un potager éducatif.

Une nouveauté cette année : il sera possible de proposer des projets relevant de dépenses de fonctionnement. Identifiés par leur caractère récurrent (des dépenses régulières, liées aux fournitures par exemple) ou ponctuel (organisation d’une manifestation sur l’espace public par exemple), ces projets bénéficieront d’une enveloppe spécialement dédiée.

Qui peut déposer un projet ?

Toute personne habitant ou travaillant à Issy, âgée de plus de 10 ans, peut proposer un projet. Ce dernier doit relever des compétences de la Ville ou de Grand Paris Seine Ouest : il peut concerner tous les domaines de la vie locale, exceptés ceux appartenant à la SNCF/RATP, ou se situant au sein de propriétés et copropriétés privées ou des voies départementales et nationales. Pour être recevables, ils doivent par ailleurs être localisés à Issy, relever de l’intérêt public local, c’est-à-dire profiter à la Ville, et constituer un investissement exceptionnel et durable.

Quel type de projet proposer ?

Les projets proposés peuvent concerner les arts et la culture, les relations internationales, le sport, la jeunesse, la prévention et le mieuxvivre ensemble, la petite enfance et l’éducation, la solidarité et la santé, le numérique, l’économie et l’emploi, la gestion des déchets, la vie associative et le cadre de vie : espace public, voirie, mobilité, environnement, patrimoine naturel et architectural. La Ville tient à favoriser l’éco-citoyenneté et propose à chacun de privilégier les projets susceptibles de contribuer au développement durable et à la préservation des écosystèmes. Ces préoccupations avaient déjà fortement influencé les projets l’an passé, faisant la part belle au développement durable ou aux mobilités douces. Les entreprises et associations isséennes ont également été invitées à proposer leurs idées allant dans ce sens.

Chaque projet doit, pour être recevable, répondre à l’ensemble des critères suivants :
• servir un intérêt public local ;
• relever des compétences de la ville ou de GPSO et être localisés sur le territoire communal ;
• être compatibles avec les projets d’aménagement en cours ;
• être techniquement, juridiquement et financièrement réalisables ;
• ne pas générer de situation de conflit d’intérêt.

Comment faire ?

Il suffit de vous inscrire sur cette plateforme, et d’y déposer votre proposition accompagnée d’un budget estimatif à partir du vendredi 29 mai (procédure détaillée ici). Les différents projets sont ensuite analysés par les services de la Ville et de GPSO pour en vérifier la faisabilité, puis ouverts au vote des habitants à l’occasion du Forum de rentrée.

Une cellule d’accompagnement des porteurs de projets est mise en place. En cas de difficulté pour renseigner l’une ou l’autre des rubriques, ou encore pour formaliser un budget estimatif par exemple, chaque porteur de projet demandeur aura la possibilité d’être accompagné durant tout le dispositif, en remplissant le formulaire de contact dédié sur la plateforme : budgetparticipatif.issy.com/contact. Chacun sera ensuite recontacté par téléphone dans les meilleurs délais.

Quel est le montant alloué au budget participatif ?

Le montant maximum par projet est fixé à 70 000 € pour les projets d’investissement, 5 000 € pour les projets de fonctionnement. Au total, une enveloppe de 400 000 € est consacrée à ce dispositif, dont 20 000 € dédiés aux projets de fonctionnement. Ils seront répartis par ordre décroissant du nombre de voix, jusqu’à épuisement de cette enveloppe. Les projets retenus seront réalisés au plus tôt durant le semestre suivant le vote.

Les Conseils de quartier, forts de leur savoir-faire et de leur connaissance du terrain, seront chargés d’accompagner les porteurs de projets, d’attribuer des « coups de coeur » à certains projets, puis d’effectuer le suivi des projets lauréats et d’accompagner leur exécution.